Notre gouvernement opte pour la gratuité des musées un dimanche par mois

Pour cette nouvelle législature:

Le nouveau gouvernement de l’Olivier (CDH-ECOLO-PS) pour la Communauté française a prévu dans sa déclaration publiée en juillet 2009 « … la gratuité de tous les musées de la Fédération Wallonie-Bruxelles un dimanche par mois et la modification du décret relatif à la reconnaissance et au subventionnement des musées et autres institutions muséales pour en faire une condition de reconnaissance ».

D’autre part, il compte mettre en place « en collaboration avec les Régions, l’État fédéral et les partenaires publics de la mobilité, des transports en commun gratuits ou à prix réduit vers les lieux culturels (spectacle, exposition, bibliothèque, etc., notamment pour les groupes scolaires…) ».

On peut espérer que, dans ce cadre-là, à l’occasion des « premiers dimanches du mois », les musées qui pratiquent la gratuité soient accessibles par des transports en communs spéciaux aux visiteurs sans voiture. Par exemple, prévoir des bus depuis les grandes gares pour rallier le Musée Royal de Mariemont ou le Château de Seneffe.

Positionnement des quatre grands partis pendant la campagne 2009

Pour les élections de ce 7 juin 2009, voici le positionnement des quatre grands partis démocratiques dans leurs programmes concernant la Communauté française, en ce qui concerne la gratuité du « premier dimanche du mois » pour les musées et sa médiatisation.

Par rapport à la campagne électorale précédente, un différence non négligeable. Désormais, il ne faut plus pousser les partis à aborder cette thématique. Ils l’incluent de leur propre initiative dans leurs programmes.

Gratuités des musées: les promesses électorales pour 2009-2014

CDH

Le CDH propose “d’étendre la mesure de gratuité à d’autres musées » et de “mieux informer les citoyens des mesures de gratuités existantes (campagne radio et TV) ».

ECOLO

ECOLO opte notamment pour la gratuité des musées pour tous, le premier dimanche du mois: « Il va de soi que la gratuité et les autres initiatives visant à favoriser l’accès à la culture doivent être connues du public, par une mention claire sur tous les supports de communication des musées: guichets, brochures, sites internet, programmes… Par une opération de lancement généralisé et des piqûres de rappel régulières: conférence de presse, campagne de promotion (spots TV, radios, agendas culturels, presse écrire nationale et locale, sites des communes, des centre culturels, de la Communauté) ».

PS

Pour le PS: « La culture n’est pas un luxe.Par sa diversité, elle doit faire rêver tous les citoyens quel que soit leur âge, leur sensibilité, leur niveau de revenus ou leur origine. ». Pour la Communauté française, il propose de rendre tous les musées et institutions culturelles gratuits un dimanche par mois.

MR

Enfin, trois personnalités du MR nous ont répondu à propos de cette thématique.

Le 12 mai 2009, le sénateur François Roelants du Vivier, spécialiste de cette thématique (il vient encore d’organise au Sénat un colloque sur une thématique muséale) nous indique que le MR considère que l’une des préoccupations essentielles concernant la politique culturelle est bien entendu l’accessibilité des contenus culturels au plus grand nombre.Les facilités tarifaires participentà untel projet sans en constituer les seuls fondements. Le MR est tout à fait favorable à l’instauration de la gratuité le 1er dimanche du mois. Concrètement, le système sera à mettre en place par le prochain Gouvernement communautaire en concertation avec le Gouvernement fédéral et les musées concernés. La nécessité d’un financement compensatoire devra être examinée et réglée dans ce cadre.

Le 13 mai 2009, Madame Françoise Bertieaux la présidente du groupe MR à la Communauté française nous indique: « Par rapport à la gratuité dans les musées, aucune proposition de ce genre ne se trouve dans notre programme. Nous sommes d’avis qu’une bonne qualité des œuvres proposées passe également par une contribution directe des citoyens d’autant que les institutions muséales de notre région (ainsi que les établissements qui dépendent du fédéral) profitent également aux touristes qui visitent notre pays. Promouvoir la gratuité des musées serait se priver d’une ressource de financement importante. Il faut également savoir que l’Etat fédéral contribue majoritairement au financement des musées en versant à ceux-ci une somme proportionnelle au nombre de leurs visiteurs. De plus, différents plan tarifaires sont également mis en place afin que des personnes comme les étudiants ou les personnes âgées bénéficient d’un tarif réduit.

En ce qui concerne la médiatisation des musées, le MR prône une valorisation du patrimoine des musées afin que ce patrimoine puisse profiter au plus grand nombre. Cette valorisation passe par exemple par la promotion d’expositions temporaires ou par sa numérisation afin de le rendre accessible sur Internet ».

Selon le parlementaire Philippe Fontaine, également spécialisé dans cette problématique muséale, il n’y a pas de contradiction entre les deux points de vue précédents car, lui comme François Roelants du Vivier, sont favorables à la gratuité du « premier dimanche du mois » alors que Françoise Bertieaux évoque plutôt la gratuité en général à laquelle le MR n’est pas favorable.

Dans le programme du MR pour la Région de Bruxelles Capitale, on peut lire: « Garantir l’accès pour tous à la culture (…) élargir la gratuité des musées ».

Lors de la campagne électorale précédente (2004), voyez ici comment ces quatre partis se positionnaient sur cette thématique.