Nos médias (N°81 / 3 mars 2009)

La gratuité du « premier dimanche du mois » prend consistance – Bientôt, une cinquantaine de musées!

Le 2 février dernier, comme chaque mois depuis un an, Consoloisirs.be invitait via l’envoi de sa newsletter le public à visiter, un musée gratuit « le premier dimanche du mois ».

Une septantaine de visiteurs venus de Liège, de Tournai, du Brabant-Wallon ou de Bruxelles découvrirent ainsi le Musée de la Photographie de Charleroi récemment réamégagé ainsi que son exposition temporaire « Looking at the U.S. 1957-1986″(1).

Du beurre dans les épinards pour cette institution muséale puisqu’elle est l’un des treize musées « conventionnés » que la Ministre de la culture Fadila Laanan rembourse, depuis mai 2006, au prorata des places offertes, ces jours-là. Il n’en est pas de même pour d’autres musées qui pratiquent la même gratuité mais qui dépendent d’une commune ou d’une ville (Ixelles, Liège, Tournai, Verviers, etc.), d’une université (Louvain-la-Neuve), etc.

A cette occasion, Marc Molitor réalisa des interviews des visiteurs pour un reportage radio fort étayé sur les gratuités muséales qui a été programmé par Transversales, l’émission de Jacqueline Liesse diffusée chaque samedi midi sur La Première(2).

Un musée qui n’annonce rien!

Alerté par plusieurs visiteurs sur le fait que le Musée de la Photographie n’annonçait nulle part sa gratuité mensuelle, j’envoyai dès le lendemain de notre visite une plainte à son Directeur, Xavier Cannone: « La conséquence de pareille désinvolture me semble grave. En effet, une majorité du public ignore ce nouveau droit social. Ceci est d’autant plus préoccupant au moment où se développe la crise économique ».

Cette attitude n’est pas normale puisque le « Code de bonne conduite en faveur des usagers culturels » promulgué en 2006 en Communauté Française (CF) indique dans son point 5 que l’acteur culturel doit  » indiquer tous ses tarifs à l’entrée de tous les lieux où il accueille les usagers, sur son site internet et, tant que faire se peut, sur les supports publicitaires écrits. De la même manière, indiquer les réductions occasionnelles et les gratuités éventuelles,… »(3).

Mr Cannone répond que son Musée a récemment évolué dans la nature de son conventionnement et qu’à ce jour, il n’a reçu « aucune information qui confirme ou infirme l’octroi de la gratuité (avec compensation). Devant gérer, selon l’expression « en bon père de famille », il ne m’appartient pas de prendre des risques financiers en annonçant sur le long terme, ou même sur le moyen terme, une poursuite de la gratuité ».

Le Directeur refusera d’entendre l’argument suivant: « Admettons que le dépliant qui présente de manière intemporelle votre musée n’indique pas cette gratuité, mais il nous semble au contraire incorrect que cette donnée ne soit pas médiatisée à l’accueil du musée, sur votre site internet et sur le dépliant spécifique fort détaillé que vous avez consacré à l’actuelle exposition temporaire »(4). Il me signale qu’il transmet nos échanges épistolaires à la Ministre de la culture.

Doubler le nombre de musées

Un autre musée m’ayant confirmé son incertitude quant au remboursement des tickets de visiteurs du « premier dimanche du mois » pour l’année 2009, j’ai contacté le cabinet de la Ministre qui m’annonce qu’au contraire, très bientôt, ce seront une trentaine de musées de la CF qui pourront profiter de ces remboursements: « …L’amplification de la mesure résultera de l’entrée dans le giron des musées « reconnus » d’un second train d’une vingtaine d’institutions. Environ le double des institutions pourront participer à la mesure étant donné qu’elles disposeront d’une compensation. Une nouvelle circulaire sur la gratuité sera envoyée à toutes les institutions afin de rappeler les objectifs de cette mesure. Notre objectif est avant tout de sensibiliser et de motiver les institutions au bien fondé de la mesure ».

C’est le vendredi 13… février que la Ministre Laanan confirme cette nouvelle dans une lettre adressée à Consoloisirs.be: « …Pour éviter toute ambiguïté, je demande à mon administration d’envoyer pour le 20 février prochain au plus tard un courrier aux musées conventionnés et contrat-programmés pour leur signaler que la mesure n’a jamais été suspendue et qu’elle se poursuit… ». En route donc pour le chiffre rondelet d’une cinquantaine de musées belges gratuits au moins(5) chaque premier dimanche du mois.

Vers une médiatisation réccurente

Au début de cette année, une trentaine des visiteurs de Consoloisirs.be avait adressé une « lettre ouverte » à la Ministre Laanan pour regretter un manque de promotion de la gratuité mensuelle: « …Que les musées participants mettent à la disposition du public un prospectus, ne serait-ce qu’une simple photocopie A4, pour indiquer la liste des différentes institutions qui pratiquent cet avantage pour le public ». Ils souhaitent aussi que la CF fasse, sur ce point, la promotion non pas de ses treize institutions conventionnées mais bien de tous les musées belges qui pratiquent ce « premier dimanche » gratuit. En fait, aucune liste de ces musées n’est disponible jusqu’à présent!

Enfin, les pétitionnaires demandaient que, comme cela se pratique avec succès depuis plus de trois ans au Musée d’Ixelles, soit initiée chaque mois « la mise en exergue » d’une œuvre différente. Pour eux, cette innovation répond à trois nécessités:

« 1: Réactualiser l’intérêt des médias pour favoriser une annonce mensuelle de lagratuité, moyen quasi indispensable pour tenter de toucher de nouveaux publics (…).

2: Par une initiative relativement simple et n’engageant pas trop de moyens, répondre à une question entièrement justifiée qui taraude de nombreux conservateurs: avec des trop maigres ressources financières, comment accueillir ces nouveaux publics qu’on invite à franchir pour la première fois le seuil de nos musées? Elle constitue donc bel et bien un outil d’éducation permanente et peut permettre au public de trouver intérêt à revenir régulièrement dans le même musée. Si le choix des œuvres est judicieux et les moyens de les présenter attractifs et pédagogiques, cette activité, sur la durée, peut offrir à de fidèles visiteurs une initiation artistique basique (…).

3: Enfin, pareille opportunité constitue un bon prétexte pour nourir, s’il le fallait, l’ imagination des équipes qui animent les musées ».

La Ministre de la culture vient de s’engager dans cette voie en affirmant également dans son courrier du vendredi 13 (février): « Je veillerai également à ce que chaque mois un musée en particulier, à tout le moins, organise une communication autour d’une activité ou d’une œuvre ».

Le calendrier de Verviers

Jean-François Istasse, le Président du Parlement de la CF, indique le chemin à suivre: il vient, en effet, de développer de façon magistrale cette idée « d’activité ou d’oeuvre mise en exergue », en tant qu’échevin de la culture de Verviers, par la publication, avec les services culturels communaux et avec la conservatrice des musées Verviétois et leurs équipes, d’un calendrier 2009 qui, mois après mois, propose en quadrichromie les illustrations des œuvres qui sont mises en valeur “de façon ludique et festive”. Une jolie manière de donner envie à ses administrés de (re)découvrir le chemin qui mène aux musées de leur ville.

Par exemple, au menu du 5 avril, à 15H: une conférence sur Charles-Quint à propos d’une huile sur toile présentant la Cour de Marguerite d’Autriche.

Quant au 3 mai (voir illustration), ce sera la présentation au musée du Lion du Canal, une pierre avec restes de polychromie du XVIème siècle, suivie d’une visite guidée pour découvrir le tracé de l’ancien Canal des Usines.

Ce jour-là, Consoloisirs.be participera à cette initiative et découvrira bien d’autres aspects de l’ancienne ville lainière, sa visite démarrant dès 11H30 dans le hall de la gare immortalisée par le cinéaste André Delvaux. Il convient de prévoir son pique-nique!(6)

(1) À découvrir jusqu’au 24 mai.
(2) Date de diffusion: le 21 février. À réécouter par postcasting sur www.lapremiere.be
(3) Le JDM du 3 juillet 2007 a publié le texte complet de ce Code disponible en ligne.
(4) Intégrale de ces courriers plutôt courroucés disponible ici.
(5) Parmi ceux-ci, le Musée de l’Armée est gratuit tous les jours, et le Musée de la Banque Nationale, tous les week-ends.
(6) Chaque premier dimanche du mois, Consoloisirs.be invite le public à découvrir un musée gratuit. La visite est suivie par le « verre de l’amitié » (payant). Il ne faut pas réserver. Un service de co-voiturage est prévu. Une newsletter mensuelle fait le suivi. Les compte-rendus et les photos des visites précédentes sont proposés ici.
Prochaine étape: le 5 avril à 14H15, au Musée de la Banque Nationale, à côté de la cathédrale St Michel à Bruxelles. Une visite guidée (gratuite) est prévue, motivée par l’actualité financière, avec une réflexion éthique sur la monnaie. Et son futur!