Musées: La gratuité d’Ixelles à Verviers!

Le Journal du Mardi du 19 octobre 2004

Lorsque le public « culturel » manifeste, c’est plutôt pour revendiquer un statut décent pour les artistes ou pour s’opposer à un acte de censure. C’est rarement pour défendre ses intérêts de « consommateur ».

Ils ne se rassemblent pas sur la voie publique, les acheteurs de CD « verrouillés », les détenteurs de tickets de spectacles plusieurs fois reportés (cela arrive!) ou les spectateurs gênés par le son tonitruant des pubs diffusées dans les salles de cinéma! On pourrait donc qualifier de première manifestation d’usagers culturels l’interpellation qui s’est déroulée au conseil communal d’Ixelles, le 30 septembre dernier. Près d’une centaine d’habitants étaient venus soutenir, avec bouquets de fleurs et bouteilles de vin, la demande d’ouvrir gratuitement, chaque premier dimanche du mois dès 2005, tous les musées établis sur la commune avec la mise en évidence, mois après mois, d’une œuvre différente afin de « conforter la curiosité du public et de ressourcer l’intérêt des médias »(1).

Partout en Belgique

La proposition enthousiasma tant la majorité (PS, CDH et ECOLO) que l’opposition (MR). Terminant le tour des prises de parole, Roger Lallemand, au nom du groupe socialiste, demanda que la proposition soit rapidement mise en place: « L’avantage de cette demande est qu’elle est délimitée. Son coût sera compensé largement par le déploiement d’une information du public et par l’accroissement inévitable d’un intérêt pour les musées. Dans un temps rapproché, il faut amener tous les musées à pratiquer une politique identique ». Sylvie Foucart, l’échevine de la culture (ECOLO), a annoncé une étude de faisabilité à mener sans tarder et la constitution d’un comité consultatif des usagers de musées.

Assistait à cette interpellation, le sénateur Jean-François Istasse (PS) qui se passionne pour cet objectif culturel. Ce 25 octobre, au Conseil Communal de Verviers, il demandera que la gratuité du 1er dimanche s’applique au Centre touristique de la laine et de la mode ainsi qu’à l’Espace Bonvoisin. Au four et au moulin! Dans les jours qui suivent il posera au Sénat une question orale pour les musées fédéraux au Ministre Verwilghen et le Parlement de la Communauté française examinera bientôt sa proposition de résolution.

Ce projet de gratuité ne prendra de l’ampleur que s’il s’enracine partout en Belgique. La députée flamande Madga De Meyer (SP.A Spirit) vient de signer l’Appel des personnalités qui soutiennent cette revendication et le service d’étude de son parti lance actuellement une réflexion sur cette thématique.

Un nouveau type de combat citoyen? Celui-ci va-t-elle essaimer? À Louvain-la-Neuve, le bourgmestre Jean-Luc Roland (ECOLO) va traiter ce dossier en urgence avec les responsables culturels locaux. Et pourquoi la capitale culturelle wallone ne montrerait-elle pas l’exemple? « Excellente idée. Comment la mettre en place à Mons? Je suis prête à m’investir. » affirme l’une des auditrices de Vivacité dans l’un des dix SMS positifs (contre un négatif) qui ont commenté la présentation de cette quête des « dimanches gratuits » dans « Appelez, on est là », l’émission de Serge Van Hallewyn et Annie Allard. Parmi les autres messages reçus, il y avait une demande astucieuse: « Associez musées gratuits avec, ce jour-là, trams et trains gratuits ». Effectivement, pourquoi s’arrêter en si bon chemin.

(1) Voir « Le Journal du Mardi » (14 septembre 2004).