Lettre de lecteur publiée par le groupe Sud Presse le 3 mai 2004 et par La Libre Belgique le 7 mai 2004.

Pour des images violentes au JT!

Au 19H de RTL TVI du 23 avril, on nous propose une séquence sur les restaurants qui ne respectent pas tous l’obligation d’espaces attribués aux non-fumeurs.

Outre des vues de restaurants, on nous y propose des images de personnes plutôt jolies qui fument.

Cette manière de présenter des reportages sur le tabagisme et ses effets est récurrente sur toutes les chaînes tant privées que publiques. Elles me semblent, parce que partiales et parcellaires, contreproductives et condamnables.

Oui, je rêve d’images violentes au journal télévisé si celles-ci ne sont pas gratuites. Avec un avertissement: « Ecartez les enfants et les personnes trop sensibles pendant quelques instants mais que les autres téléspectateurs ne zappent surtout pas! ».

Si l’on propose la cause, il faut aussi nous montrer la conséquence. Il me semble que dans ces séquences, pour qu’elles aient une utilité sociale, qu’il serait utile que l’on nous diffuse aux côtés de ces joyeux fumeurs et fumeuses anonymes (dont la vision n’apporte aucune information complémentaire au téléspectateur sinon celle de ce que c’est peut-être agréable de commettre cet acte) autant d’images des conséquences du tabagisme: des malades en phase terminale d’un cancer.

Alors que les séquences de violence gratuite se multiplient au fil des années sur le petit écran, il ne suffit pas de se battre, à juste titre, pour la suppression de celles-ci, il faut, me semble-t-il, également revendiquer le droit de découvrir des images de violence utile dont les médias audiovisuels se font étrangement l’économie.