Comment Télez-Vous? N°57

5 octobre 2000

Télécharger ce numéro (document PDF)

– Depuis septembre 2000, à la demande de l’A.T.A., la RTBF a supprimé le tunnel publicitaire qui précédait L’Hebdo et diffuse maintenant cette émission, le vendredi soir à la fin du JT de 19H30. Près de 200.000 téléspectateurs en plus regardent désormais chaque semaine cette émission. La presse écrite, pourtant si souvent friande de chiffres d’audience, n’a pas signalé (à l’exception du Matin) cette jolie victoire de l’intelligence humaine.
– Pour France 2, la société Capa (qui a des liens économiques avec la société Vivendi dirigée par Mr Messier) réalise (enregistre et monte) l’émission « Place de la République ». Dans une déclaration de Philippe Val, Rédacteur en Chef de Charlie Hebdo, Capa garde une critique formulée à l’encontre de Mrs Bouygues et Lagardère… mais supprime un propos analogue adressé à… Mr Messier.
Philippe Val dénonce ce montage dans un édito publié le 26/05/1999 (l’A.T.A. le reprend dans son dossier). S’ensuit un procès intenté par l’agence Capa. Le 25/04/2000, le tribunal donne raison à Philippe Val. Pour le tribunal, il s’agit là « d’un sujet essentiel pour la démocratie ». Pour l’A.T.A., c’est un fait majeur dans l’histoire de l’audiovisuel et la presse belge n’en a soufflé mot…
Donc, l’A.T.A. consacre trois pages de son journal à cette thématique et invite Philippe Val pour fêter son 50ème « Midi de l’Audiovisuel », le 08/11/2000. Ce jour-là, le thème abordé dans un forum de la Fnac Bruxelles bondé sera « Certains industriels influencent le contenu des programmes télé… » et même le tout nouveau Ministre de l’Audiovisuel, Mr Richard Miller (PRL), sera là pour écouter Philippe Val et montera même sur scène pour dialoguer avec lui.
– Réflexion sur le déroulement des 50 « Midis » (nous titrons « Actifs et, parfois, censurés ») et nous publions la liste des 50 thématiques abordées.
– Rubrique Bouquins TV: Cartes sur Table ou la Raison du plus Faible par Marcel Leroy.
– Cartes sur table (RTBF), à nouveau menacée? Nous écrivons: « Si elle évolue, il ne faudrait pas que cette émission soit raccourcie ou qu’elle ne mette plus en présence les « victimes » et la personne, la société ou l’institution qui semble être la cause de leur désagrément. »
– Trois victoires de l’A.T.A. à propos d’émissions traitant de cinéma à la RTBF. Télécinéma supprime la dernière séquence qui était consacrée à la promo des films de la semaine à venir programmés sur les chaînes de la RTBF.
Cover a supprimé sa séquence Top 5 dénoncé par l’A.T.A. (voir numéros 50 et 51).
Enfin, Télécinéma pourra mettre fin à sa discrimination envers les documentaires longs-métrages qui sortent en salle. Christian Druitte, Administrateur général de la RTBF, le 29/05/2000, nous confirme que l’annonce de la sortie en salle(s) de ces films pourra être présentée dans Télécinéma.
– Ecran Témoin: L’A.T.A. s’interroge sur le fait qu’il ne programme jamais de films longs métrages documentaires! Et pourquoi ne pas diffuser, de temps en temps, un film d’accès plus difficile après le débat qui, lui, serait programmé dès 20H20? Ainsi naîtrait un nouveau créneau après 22H pour les films interdits aux moins de 16 ans…
– Quelle RTBF « citoyenne »? Maria del Rio et Carlos Vaquera expliquent dans la presse écrite pourquoi ils ne vont pas voter…
– Dossier de 6 pages: Compte-rendu de notre « Midi de l’Audiovisuel » où, comme titra La Libre Belgique, « La Ministre de l’Audiovisuel (fut) en prise directe avec des téléspectateurs actifs ». Au menu: un médiateur pour la télédistribution, l’évolution des télés locales et de la RTBF, les enjeux de la signalétique, la réforme du CSA… et la conception du rôle des associations de téléspectateurs pour la Ministre De Permentier: « …L’A.T.A. est le relais entre les téléspectateurs et nous ».
– Extraits de la page consacrée par le quotidien français Libération à l’A.T.A., le 18/08/2000.
– Le CSA met six mois pour répondre affirmativement à la question de l’A.T.A.: RTL TVi a-t-elle judicieusement « signalé » la diffusion de Medicopter, le 09/02/2000?
– Locales moins locales? L’A.T.A. craint que si les télés locales voient se développer leur zone de diffusion, avec comme corollaire l’augmentation de leur tarification publicitaire, leur programmation ne se dénature.
– Le 22/08/2000, l’A.T.A. écrit à Marc Tessier, Président de France télévision, pour lui signaler que la Ministre De Permentier est intéressée par l’entrée de La Cinquième dans le must carry à certaines conditions.