Comment Télez-Vous? N°44

24 novembre 1998

Télécharger ce numéro (document PDF)

– Les élections approchent. Il faut modifier la réglementation mise en place naguère par Jean-Louis Stalport. Elle empêchait, certes, l’extrême-droite de s’exprimer (ce qui était très bien) mais, du même coup, elle ne permettait plus aux autres petites et/ou nouvelles formations politiques non extrémistes de se présenter (ce qui est antidémocratique). Christian Druitte répond à l’A.T.A.: « Le précédent règlement n’est plus d’application. Le Conseil n’a pas encore adopté de dispositif en vue des prochaines élections. Il le fera en temps utile ».
– RTL TVi: Le financement de « Coûte que coûte » lui donne des allures de « publi-reportage ». Merci à l’Union Wallonne des Entreprises et à la Fédération des Entreprises de Belgique… Quant à la RTBF, on peut également s’interroger sur « Clés pour la Wallonie »! D’où le titre de notre article: « Madame la Marquise Wallonie: Tout va très bien! ». Et l’info économique indépendante des citoyens, dans tout cela?
– Avis: L’A.T.A. recherche journaliste bénévole pour agrandir son équipe.
– L’A.T.A. publie l’avis du CSA (N°4/98) concernant la signalétique et constate que c’est une version « light » qui risque de se mettre en place. La Ministre Onkelinx peut, si elle le souhaite, aller plus loin que cet avis.
– PPDA et la fausse interview de Castro (suite). Le 17/10/1998, PPDA déclare à Marc-Olivier Fogiel: « Je n’ai jamais menti dans ma vie professionnelle ».
– Les télés locales de plus en plus obsédées par la recherche de financements privés.
– Taxes paraboliques: illégales?
– TV5: arrivée de la pub.
– RTL TVi: Ejectée du JT, Frédérique Ries explique le fonctionnement de celui-ci.
– Après l’assassinat de Semira Adamu, tentative d’intervention sur le plateau d’Appel à Témoins, le 23/09/1998. André Leruth réagit à une lettre de l’A.T.A.
– Une membre de l’A.T.A. s’insurge auprès de Francis Burstin, Vice-Président de la RTBF, à propos de la non-actualisation des horaires des émissions sur le télétexte. Elle est entendue.
– Dossier « Et pourquoi pas un Hebdo du Médiateur à la RTBF comme sur France 2? ». Analyse flatteuse des 10 premières émissions de France 2. Christian Druitte n’y voit qu’un seul obstacle: pas assez de sujets, chez nous, pour un rythme hebdomadaire. L’A.T.A. tente de lui prouver que ce n’est pas exact. Au cours de L’Ecran Témoin du 28/09/1998, l’A.T.A. utilise son temps de parole pour présenter l’Hebdo du Médiateur de France 2 et demander son « importation » à la RTBF.
– JT junior: Henry Ingberg, le Secrétaire général de la Communauté française, plaide pour une coproduction, ce qui ne plaît pas à l’A.T.A (les émissions d’information doivent rester indépendantes, financièrement). Celle-ci demande aux 150 signataires de l’Appel de parler du JT junior lorsqu’ils sont interviewés dans tel ou tel média. La Présidente du groupe PSC du Sénat, Mme Magdeleine Willame, a interpellé le Président de la RTBF, le 28/09/1998, qui lui répond que la seule raison de l’absence d’un Journal des Enfants à la RTBF est « un obstacle budgétaire ». Marianne Nihon, la productrice des émissions pour enfants à la RTBF, explique à La Dernière Heure, qu’elle a dans ses tiroirs, depuis deux ans, l’idée d’un hebdo pour les enfants. L’A.T.A. réplique qu’un JT doit être quotidien et qu’il ne peut pas être une émission produite par le Service Jeunesse de la RTBF mais bien par le Service de l’Information (où le sponsoring est interdit).
– RTL TVi ne rediffuse plus « Controverse ». La RTBF continue à le faire pour « Mise au point ». La RTBF risque d’être disqualifiée dans la présentation des audiences dans la presse écrite (elles ne tiennent pas compte des rediffusions). Si vous n’avez pas de magnétoscope et que les 2 débats vous intéressent, sur quel chaîne vous brancherez-vous nécessairement, le dimanche midi?
– La RTBF peut-elle couper les séries américaines par de la pub? En appel, contrairement au premier jugement, la réponse est oui. Le juge constate la contradiction entre les différents textes législatifs. L’A.T.A. parle, là, d’incompétence du législateur. À retenir: au Soir (27/10/1998), Christian Druitte affirme que, seules, les séries américaines de l’avant-soirée seront entrecoupées de publicité. Enfin, Jean-Charles de Keyser, Directeur général de RTL TVi, déclare à l’A.T.A., à propos de l’interjection en appel de la RTBF: « On aurait pu décider exactement le contraire! ».
– L’A.T.A. a testé un des 99 « espaces de vérité » du PS à l’écoute des citoyens. La réunion commence à 20H15. Les premières questions sont entendues à 22H: « Brièvement, SVP ». L’A.T.A. a posé deux questions mais n’a rien appris de nouveau dans les réponses approximatives sur l’évolution de la politique audiovisuelle du PS. Au moins, les « politiques » ont dû entendre ces questions…